Je suis là pour toi ❤️

Je l’sais que tu veux pas y croire à tout ça, mais c’est bien réel. Il est parti, pis y’é pas prêt de revenir. C’est correct d’être dans le déni un certain moment, mais quand la réalité va éclater, j’te l’dis ça sera pas rose. Pis mon épaule sera toujours là pour tes larmes et mes oreilles pour t’écouter.

Ça va faire mal, très mal. Mais j’vais être là, tu seras jamais seule, parce que je sais c’que la solitude fait à quelqu’un. Ça t’fuck toute par en d’dans pis ça t’empêche de penser et de voir clair. J’la laisserai pas t’faire ça, c’te chienne-là.

La pire chose que tu peux faire c’est cacher tes émotions. Oui t’as mal, oui l’amour blesse, c’est CORRECT. Vis ta peine, n’aie pas honte, t’es belle même avec quelques larmes sur tes joues, j’te l’dis. Pis si tu veux, on s’louera un film quétaine et on pleura ensemble. C’tun bout’ rough, tu l’sais, mais moi j’te lâcherai pas.

Pis si tu n’arrives pas à dormir parce que t’as la tête pleine de souvenirs, j’suis jamais loin. J’vais les écouter tes anecdotes de toi et lui si ça peut te faire du bien. Même si j’aimerais le voir dans son cercueil, j’vais pas te juger d’y repenser encore. J’comprends que t’as vécu beaucoup en sa présence et que ces souvenirs-là sont les plus durs à mettre dans le passé.

Je vais être celle qui va t’empêcher de lui texter quand tu t’ennuies, même si c’est juste un « hey » comme tu dis. Tu m’en voudras un instant mais tu me remercieras plus tard.

Plus tard lorsque tu seras de nouveau sur pieds et rayonnante comme autrefois. Tu me crois peut-être pas pour le moment mais tu vas y arriver et ça prendra le temps que ça prendra. Ce plus tard-là, tu vas malheureusement rester avec des séquelles de ça, mais c’est ça apprendre, sert toi s’en comme une arme de ces changements-là.

C’est correct de douter, j’me fais un devoir de toujours te rappeller à quel point tu es une fille magnifique avec une tonne de qualités. Pis mens-moi pas en disant que c’est oublié si le soir tu t’endors en larmes pour lui. T’as pas besoin de faire la femme forte avec moi, t’as rien à me prouver.

Pis l’prochain là, il va être mieux. Pas forcément parfait, mais il te rendra heureuse. Pis ça, mon amie, c’est ce qui m’importe le plus.. te voir heureuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s