Deux barres.

Je t’ai voulu, mais tellement voulu que ça me rendait folle. J’examinais chaque partie de mon corps à la lettre cherchant un symptôme pouvant m’assurer que tu étais là. Puis tranquillement, les maux de cœur et douleurs à certains endroits sur mon corps ne mentaient pas, je n’étais plus seule dans mon corps.

Deux barres, c’est tout ce qu’il m’a fallu pour comprendre que ma vie venait de changer. Deux barres pour réaliser que je ne peux plus être égoïste désormais. C’est devant ces deux lignes tracées que j’ai sû que le meilleur était à venir.

Neuf mois, c’est assurément long avant de faire ta rencontre, crois-moi, je compte les jours. Je ne sais toujours pas si tu es un il ou une elle, mais ça n’a pas d’importance pour moi, car je t’aime déjà tellement.

Tu auras le meilleur des papa et les meilleurs grands-parents au monde, ils ont aussi, sinon plus, hâte que moi que tu sois parmis nous pour te prendre dans leurs bras. J’ai hâte d’avoir la fierté de dire que je t’ai fait(e).

Maman t’aime malgré les changements que tu apportes à son corps. Elle sait qu’au bout de tout ça, lorsqu’elle verra ton visage, ce sera la plus belle chose sur laquelle elle aura posé les yeux.

Publicités

4 commentaires sur « Deux barres. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s